Une « Fonction SI » incontournable pour « l’Entreprise 2020 » !

S’il ne fallait retenir que 2 idées et une question de l’AG du CIGREF…

Le CIGREF a tenu son Assemblée générale lundi à Paris, occasion annuelle de rassembler l’écosystème IT pour partager et phosphorer sur l’avenir numérique… «L’#agcigref est l’un des rdv de l’année que je ne manquerai pour rien au monde! Quel plaisir de partager les idées des grands DSI de FR ! » tweete un dirigeant d’entreprise sur le « live tweet » dédié à cet évènement1.

CIGREF-AG2014

S’il ne fallait retenir que deux idées force de cette Assemblée générale, elles s’écriraient chacune en deux mots : « Entreprise 2020 » et « Fonction SI », et poseraient une même question : quel avenir pour chacune

L’avenir de l’Entreprise 2020 repose sur 9 enjeux et défis

Pascal Buffard, qui entame son second mandat de Président du CIGREF à l’issu de cette 44ème Assemblée générale, rappelle les constats du CIGREF en 2010 :

  • Les défis auxquels sont confrontées les grandes entreprises et les administrations ne cessent de s’intensifier sous l’effet de multiples facteurs comme la mondialisation, le développement durable, et bien sûr les technologies numériques.
  • Ces dernières favorisent le développement de nouveaux business models, l’enrichissement des produits et des services.
  • Le facteur humain est la clé du succès et le monde numérique montre la voie : fonctionnement plus organique grâce aux communautés, importance du sens et des valeurs, leviers d’autonomie.

Il évoque ses priorités annoncées lors de son élection en 2011 et notamment « Développer la dimension stratégique, opérationnelle et sociétale des travaux du CIGREF » :

Entreprise-2020-CIGREF« C’est la raison pour laquelle nous publions aujourd’hui un nouvel ebook « l’Entreprise 2020 à l’ère du numérique : Enjeux et Défis » (gratuit). Cette représentation partagée a été élaborée à partir des résultats du programme ISD de la Fondation CIGREF, mais aussi des rapports issus des groupes de travail du CIGREF, des contributions des DSI et de celles de l’écosystème lors des différents rendez-vous annuels d’échanges […] Cet ouvrage a pour ambition de construire une vision des enjeux stratégiques auxquels sera confrontée l’entreprise à l’horizon 2020, et des défis qu’elle aura à relever… ».

L’ouvrage relève en effet 9 enjeux et défis, présentés et développés par les Administrateurs du CIGREF lors d’une table ronde :

1 – Réinventer les modèles d’affaires… ou disparaître !
2 – Multiplier les partenariats : seul on ne peut plus rien !
3 – Repenser l’organisation pour mieux innover
4 – Valoriser les données et créer la confiance
5 – Maîtriser les nouveaux risques numériques
6 – Promouvoir un cadre règlementaire et normatif adapté
7 – Développer la culture numérique des femmes et des hommes
8 – Attirer et fidéliser les meilleurs talents
9 – Renforcer le e-leadership des dirigeants

L’avenir de la Fonction SI, indissociable de l’Entreprise 2020

P-Buffard-AG-CIGREF2014Pascal Buffard conclut son discours en revenant sur un sujet qui tient à cœur d’un grand nombre de personnes présentes à cette Assemblée générale, que ce soient les DSI eux-mêmes, mais aussi les directeurs Métiers, les fournisseurs, les partenaires du CIGREF…

« Je voudrais vous parler d’un sujet à la mode, celui de l’avenir du DSI et de la Fonction SI dans l’entreprise de 2020. Certains pensent que la DSI a vécu et qu’elle disparaîtra comme les dinosaures emportée par le tsunami du numérique. Venant de moi, cela ne vous surprendra pas, je pense sincèrement qu’ils se trompent. C’est exactement l’inverse qui va se passer !

L’information et le management de l’information sont au cœur des enjeux et des défis de l’entreprise numérique de 2020. Ce qui était déjà le cas dans le secteur financier, par exemple, et en train de se passer dans tous les secteurs d’activité.

Pour faire face aux enjeux et défis que représentent l’innovation ouverte, les données, les démarches collaboratives, la mobilité, l’agilité, les partenariats, les compétences, la sécurité… la DSI devra se réinventer comme d’ailleurs toutes les autres fonctions de l’entreprise, ni plus ni moins. Pensez-vous qu’il en aille différemment pour la direction du Marketing ou la DRH par exemple ?

La focalisation client des nouveaux business models, la servicisation, l’ouverture des entreprises sur leur écosystème, rendent la Fonction SI incontournable pour assurer, à la fois, l’innovation, l’agilité, la sécurité et la cohérence du système d’information.

Sa contribution et sa réussite sont des conditions indispensables de la transformation numérique des entreprises. La DSI sera alors perçue comme un levier de création de valeur et non plus comme plus comme un centre de coûts. Comme la DSI doit être intégrée à la stratégie et à la gouvernance de l’entreprise, elle doit l’être à celle du numérique.

A titre d’exemple, nous avons ainsi créé chez AXA une Digital Agency qui est une joint-venture entre la DSI et la Direction du Marketing et qui, en partenariat avec les entités Métiers, joue rôle d’incubateur des innovations numériques pour faire de l’assureur que nous sommes un partenaire de la protection de nos clients. Finis les silos : les métiers, les marketeurs et les informaticiens travaillent ensemble au quotidien à construire de manière agile et itérative les solutions créatrices de valeur pour l’entreprise.

Pour réussir cela, la DSI doit bien sûr maîtriser les fondamentaux techniques mais également installer et faire coexister une informatique à deux vitesses :

  • une équipe digitale « front office » mettant en œuvre de nouvelles technologies, travaillant en mode agile et itératif avec les métiers et devant livrer des solutions à un rythme rapide (mensuel, hebdomadaire, quotidien) et pour ce faire devant disposer de la plus grande autonomie possible
  • une équipe travaillant à la modernisation des systèmes existants et à la création d’un socle de services de middle et back office, travaillant sur des cycles projets plus traditionnels, et devant livrer des solutions robustes à un rythme de 6-12 mois
  • une équipe d’architecture d’entreprise renforcée

Elle doit faire évoluer ses compétences, recruter et retenir de nouveaux talents et également s’appuyer sur des partenariats forts avec des grands fournisseurs mais également avec des startups innovantes.

En résumé, gardiens du temple, orchestrateurs, créateurs de liens, brokers de services, collecteurs d’innovation, les dirigeants de la Fonction SI auront à assurer en 2020 un ensemble de rôles et de responsabilités essentiels pour relever les défis posés par la transformation numérique des entreprises. Vive la DSI ! ».

__________________

1 Le « live tweet » de l’AG 2014 du CIGREF #agcigref

Catégories
Un commentaire
  1. Je serai tenté de retenir la confiance sans laquelle le numérique peut se développer.

    Face aux ambitions des directions métiers, la DSI a un rôle de “gardien du temple” non seulement sur les fondamentaux de la sécurité des systèmes d’information (disponibilité, confidentialité, intégrité) mais aussi sur l’exploitation des propriétés déposées sur ces systèmes (données à caractère personnel, droit d’auteur,…).

    Pour reprendre un propos énoncé par un des participants lors de l’AG, “quick” ne veut dire ni “dirty”, ni “unsafe”.

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Do-Khac Annuler la réponse