Une approche managériale de la sécurité numérique

Dans son ouvrage « L’Entreprise Numérique », paru en 2010, le CIGREF a consacré un chapitre aux nouveaux risques numériques.

Le numérique, source de nouveaux risques

« Le numérique a fait franchir une nouvelle étape dans la gestion des risques. Pendant longtemps, les entreprises se sont intéressées à la sécurité informatique, puis à la sécurité de leurs systèmes d’information. Aujourd’hui, la sécurité des systèmes d’information intègre également la sécurité de l’information : la protection des infrastructures matérielles et logicielles évolue vers la protection des ressources numériques. En quoi cela constitue-t-il une rupture ? ».

Regards croisé sur la sécurité numérique

Pour partager de façon concrète cette problématique de l’entreprise numérique pendant la phase de transition qui s’opère entre l’entreprise « traditionnelle » et l’entreprise « numérique », le CIGREF propose les « Regards croisés » de Dirigeants Métiers et de Directeurs des Systèmes d’Information, chacun impliqués au cœur de leur entreprise. Aujourd’hui, ce sont Pierre Louette, Directeur executif, Secrétaire Général et Pascal Viginier, Directeur des Systèmes d’Information du Groupe France Télécom – Orange qui croisent leurs regards sur la sécurité numérique qu’ils voient comme une approche managériale…

[feuilleteur numérique]

Extraits de ce Regards Croisés…

« La DSI travaille en étroite collaboration avec la direction de la sécurité. Régulièrement, nous réalisons des revues de nos programmes d’actions, par exemple pour l’archivage numérique, l’identification des risques, avec la direction de l’audit, la protection des données, le chiffrement des PC, et, pour les projets plus importants, nous créons des structures projets avec un pilotage projet par projet associant les équipes de la DSI et des métiers… »
Pascal Viginier 

« La gestion des risques numériques est avant tout humaine.
Nous faisons régulièrement procéder à des tests de sécurité pour vérifier où nous en sommes, car je reste persuadé que la confiance n’exclut pas le contrôle.

Renforcer les bonnes habitudes de sécurité est une priorité.
J’informe régulièrement les membres du comité exécutif du Groupe sur l’importance de la sécurité et leur demande de relayer l’information ».
Pierre Louette

________________________

Le premier « Regards croisés » : Responsabilité sociétale de l’entreprise numérique, Georges Epinette et Hugues Courthieu, du Groupement des Mousquetaires.

Catégories
Un commentaire
  1. Tru Dô-Khac

    La liste des risques figurant dans le document fait apparaître les risques de propriété intellectuelle et de contrefaçon.

    Cette mention d’autant plus pertinente que l’on a installé un réseau social d’entreprise où des propriétés littéraires et artistiques de tiers peuvent être utilisées de façon indue.

    Mais bien gouvernée, la propriété intellectuelle et notamment le droit d’auteur peut être une opportunité business : lorsque l’on fait appel à un prestataire, l’original peut être plus avantageux que la copie.

0 Pings & Trackbacks

Répondre à Tru Dô-Khac Annuler la réponse