Mot clé : Réseaux sociaux

  • e-G8 internet : « Einstein aurait adoré internet » !

    Avant d’aborder une première rétrospective sur le déroulement de cet événement plusieurs fois qualifié « d’historique » au cours de la journée, rappelons qu’il avait pour objectif de « voir comment Internet, le numérique et la communication mobile peuvent accélérer la croissance dans les pays développés ». Pour bien planter le décor, il semble aussi intéressant d’observer que le poids de l’économie numérique en France représentait 4,7%  du PIB en 2008 (7,3% aux Etats-Unis) et son impact sur la croissance représente 26% en France, pour 37% aux Etats-Unis.

    Autre élément du décor de ce premier  e-G8 de l’histoire, il se déroule aux Tuileries à Paris, et s’ouvre sur une salle comble de près de mille personnes, acteurs internationaux du monde de l’internet.

    Le discours d’ouverture de Maurice Lévy
    Président du Directoire de Publicis Groupe, Chairman du e-G8 Forum

    « Tous sont présents, y compris des publicitaires ! pour discuter de l’avenir du numérique, de son impact sur nos économies et nos sociétés. Ce forum est historique, historique en premier lieu parce que ce tient dans 2 jours un sommet où les Chefs d’Etats et de gouvernements qui discuteront des problématiques de l’écosystème internet qui se développe à une vitesse jamais observée dans l’histoire humaine. Historique parce que ce secteur est un phénomène mondial : près de 2 milliards de personnes sont connectées à internet… plus que toute industrie le numérique abolit les frontières et crée une nouvelle donne qui n’épargne aucune sphère : la connaissance, la technologie, l’information, la création, l’innovation, la relation, l’échange, le commerce, l’économie, la communication, bref… la vie !

  • Entre innovation et résistance au changement

    Le premier forum IT dédié au « business » a rassemblé à Courchevel les acteurs du secteur pour aborder la nouvelle place des technologies de l’information au sein des entreprises, et les conséquences sur leurs stratégies, leurs modèles d’affaires, leurs cultures d’entreprises, leurs responsabilités sociétales… Concrètement, aborder la problématique globale que nous évoquons sur ce site, celle de « l’entreprise numérique » !

    Des résistances au changement à l’enthousiasme, des risques aux opportunités, comment l’entreprise doit-elle, peut-elle agir et réagir ? En relayant les travaux de ce forum, en vous invitant à partager vos réactions et vos expériences, essayons de mesurer les risques à embarquer dès maintenant dans ce train du changement et ceux à rester sur le quai…

  • IT for Business Forum : Ruptures sociétale et managériale

    IT for business forumAu cours de sa seconde journée de travail à Courchevel, après s’être interrogé sur les réseaux sociaux, l’IT for business forum s’est penché sur les « ruptures » que les technologies supposent dès maintenant pour l’entreprise. Ce sont à la fois des ruptures sociétales et managériales. Illustrons dès à présent ces travaux à travers deux interventions :

    Twitter, une rupture managériale

    Intervention Serge SOUDOPLATOFF
    Entrepreneur, enseignant, responsable de la rubrique politique 2.0 à Fondapol

    Avec Twitter, c’est comme si on envoyait un SMS sauf que c’est gratuit… C’est comme si on envoyait des e-mails avec juste l’objet, puisque cela doit tenir en 140 caractères. C’est un peu la CB des temps modernes ! Avec la CB, le routier qui arrivait à Angoulême, il avait besoin de quelque chose, il s’adressait à ses copains… quelque part, il tweetait avec sa CB…

  • IT for Business Forum : l’entreprise 3.0

    L’IT for Business Forum a commencé son deuxième jour de travail en abordant « l’entreprise 3.0 » ou « mieux profiter des réseaux sociaux ». Ont été abordées quelques grandes problématiques, sujets d’inquiétude pour les entreprises :

    • Comment maitriser l’image et l’identité numérique de son entreprise ?
    • Comment soigner son e-réputation ?
    • Les réseaux sociaux : quels bons usages et opportunités pour son entreprise ?

    Yann PADOVA, le Secrétaire général de la CNIL, qui a elle-même sa page Facebook et un compte Twitter, a tracé les grandes règles pour la protection des données, personnelles ou de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

    Richard COLLIN, de l’Ecole de Management de Grenoble, spécialiste IT et expert de l’entreprise 2.0, s’est ensuite exprimé sur les changements de l’entreprise…

  • Les dirigeants d’entreprises s’informent sur le web…

    « Les technologies de l’information transforment nos habitudes de travail quotidiennes… Elles permettent d’informer en communiquant des informations plus détaillées, contextuelles, destinées à la prise de décision individuelle et à l’intelligence collective. C’est pourquoi elles contribuent à accélérer les processus organisationnels et à en optimiser les coûts et la productivité ». L’Entreprise Numérique, collection CIGREF, Ed. Nuvis, décembre 2010.

    Une enquête faite auprès de Dirigeants d’entreprises, publiée il y a quelques jours par Eurocom Worldwide (réseau international d’agences de communication), montre effectivement que les habitudes changent très concrètement. En effet, les Dirigeants du secteur des technologies de l’Information et de la Communication, auprès de qui l’enquête a été menée, sont désormais 70% à s’informer sur le Web au moins une fois par mois. Leur support d’information préféré, ce sont les « lettres d’information », pour 76% d’entre eux. Près de la moitié de ces Dirigeants s’informent sur le Web au moins une fois par semaine.

  • Quand les clients de l’entreprise deviennent numériques

    « Inciter les dirigeants à développer des stratégies numériques ambitieuses » a été un des leitmotivs du CIGREF en créant ce site et en publiant son ouvrage « l’entreprise numérique » (Collection CIGREF). Mais l’entreprise ne devient pas numérique pour revisiter son modèle d’affaires ! Elle devient numérique et doit revisiter son modèle d’affaires, parce que ses clients deviennent des consommateurs numériques et des utilisateurs de services numériques.

    De nombreuses raisons incitent le consommateur/client à devenir lui-même un usager numérique. Déjà, les usages informatiques imprègnent la société et les entreprises depuis plus de 40 ans, ce qui signifie que toute une génération s’est maintenant approprié ces usages et les outils de consommation numérique.

  • L’ère du marketing digital !

    L’explosion des réseaux sociaux, la déferlante des technologies mobiles qui permettent entre autres aux smartphones d’interagir en temps réel avec l’environnement marchand que ce soit par exemple pour payer notre stationnement, afficher les cartes des restaurants à proximité, nous alerter sur les « promotions » de telle ou telle enseigne voisine… oblige l’entreprise à repenser ses stratégies marketing.

  • Responsabilité sociétale de l’entreprise numérique

    Lorsque les pratiques individuelles, qu’elles soient privées ou professionnelles, deviennent de plus en plus numériques, que l’on constate une agrégation progressive des individus dans les réseaux sociaux, ceci quelles que soient leurs situations personnelles et professionnelles, la question du respect de la vie privée prend de plus en plus d’acuité.