Mot clé : INHESJ

  • Sécurité numérique, se former, s’informer…

    La sécurité numérique, une problématique de plus en plus prégnante !

    Mi-juillet, un rapport du sénateur Bockel venait rappeler que la cyberdéfense était un « enjeu majeur pour notre sécurité », précisant que « la France est aujourd’hui menacée par un pillage de son patrimoine diplomatique, économique, scientifique et culturel… ». En effet, tous les secteurs d’activités sont concernés par la cyberdéfense. Mais cette menace n’est qu’un chapitre dans le registre de la sécurité numérique. Il n’est pas besoin d’être « attaqué » pour que le patrimoine informationnel de l’entreprise – privée ou organisation publique – soit menacé. Les usages numériques qui évoluent au rythme, rapide, des technologies : solutions de Cloud computing, présence sur les réseaux sociaux, BYOD et mobilité… font que le système d’information de l’entreprise devient de plus en plus ouvert, exposé…

    Une formation pour les responsables sécurité d’entreprise

    Pour répondre à cette problématique du risque numérique croissant, un cycle de spécialisation en « sécurité numérique » est proposé pour la troisième fois cette année par le CIGREF et le Département Sécurité Economique de l’INHESJ. Ce cycle de formation s’adresse aux cadres d’entreprises, petites ou grandes, qu’elles soient du secteur privé ou public. Il permet d’apporter des réponses, de « délivrer les savoir-faire visant l’identification, l’évaluation et la maîtrise de l’ensemble des risques et malveillances liés aux systèmes d’information ». 

  • Sécurité des Systèmes d’Information, rôle et responsabilité de l’Etat

    Après « l’éducation des acteurs de l’entreprise aux risques numériques », et « Protection de l’information et cloud computing », un troisième rapport produit par les auditeurs de la seconde promotion 2011-2012 du Cycle de Spécialisation CIGREF – INHESJ  évoque « le rôle et la responsabilité de l’Etat en matière de systèmes d’information ».

    Extraits

    « De plus en plus, les sociétés françaises doivent développer leur système d’information afin de supporter et d’optimiser l’ensemble de leurs activités. Parallèlement, l’expansion accélérée des réseaux électroniques les confrontent à des problématiques accrues en matière de sécurité. Elles doivent donc à ce titre respecter un certain nombre de lois, règlements et autres bonnes pratiques ou recommandations. Cet environnement complexe et évolutif ne rend pas la tâche facile, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, mais pas seulement. De plus, la sécurité des SI devient un critère de différenciation dans les marchés concurrentiels. 

  • Protection de l’information et cloud computing

    Après « l’éducation des acteurs de l’entreprise aux risques numériques », ce second mémoire est proposé par les auditeurs de la seconde promotion 2011-2012 du Cycle de SpécialisationCIGREF – INHESJ  consacré à la « Sécurité numérique », aborde le sujet de la « protection de l’information et cloud computing ».

    Extraits :

    « Le Cloud Computing est un modèle d’accès à travers Internet (ou l’intranet) à des ressources informatiques partagées…
    Un risque stratégique et Business : choix d’une efficacité à court terme versus un investissement à moyen ou long terme…
    L’ensemble de cette problématique, complexe et multi-facettes, peut s’aborder sous trois angles complémentaires : technologique, juridique et contractuel, organisationnel
    ».

  • Eduquer les acteurs de l’entreprise aux risques numériques

    [feuilleteur numérique]

    Ce premier mémoire rédigé par les auditeurs de la seconde promotion 2011-2012 du Cycle de Spécialisation CIGREF – INHESJ consacré à la « Sécurité numérique », a pour thème l’éducation des acteurs de l’entreprise aux risques numériques.

    « Sommes-nous en train de vivre une évolution ou une révolution technologique? Les avis des experts divergent sur la question, mais une chose est certaine, il va nous falloir apprendre à gérer ces nouveaux risques qui sont liés à l’usage croissant des technologies de l’information. Pour les entreprises l’enjeu est majeur et il est probable que celles qui s’en sortiront le mieux seront celles qui auront bien prises en compte ce facteur humain ».

    Entre autres préconisations, les auteurs de ce mémoire proposent « …Fracture numérique, fossé générationnel, fusion du personnel et du professionnel rendant inadapté ou inefficace des réflexes de défense issus d’un autre âge. Pour y faire face le rôle du RSSI doit changer afin de sortir de son isolement et se transformer en chef d’orchestre de la mutation comportementale de l’entreprise pour faire face à la menace. Il doit pour cela apprendre à mobiliser toutes les ressources de l’entreprise en se focalisant sur l’humain. Il doit mettre en place une démarche structurée (ISO, COSO, CMMi…) qui se caractérise par une progression itérative adaptée au niveau de maturité de l’entreprise. Il doit apprendre à adapter son discours et son message aux différentes populations de l’entreprise (baby boomer, generation XYZ, top management…). Cela passe notamment par une adaptation des moyens de communication et de formation (e-learning, serious game, actions coup de poing) ». 

  • Sécurité numérique, cycle de spécialisation

    « Tout dirigeant est responsable de ce qu’il choisit d’ignorer »

    La Sécurité des « usages numériques » représente un enjeu majeur pour la pérennité et la compétitivité des organisations. Dès lors, comment optimiser la sensibilisation de tous les acteurs au sein des entreprises ?

    Un cycle de formation spécialement adapté
    Le CIGREF, en partenariat avec l’INHESJ (établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du Premier ministre), propose pour la deuxième année un cycle de spécialisation « Sécurité numérique ». Ce cycle commencera en octobre 2011 et se terminera en mai 2012.