Mot clé : entreprise numérique

  • La mobilité accélère l’entreprise numérique

    mobiliteROOMn accueille la mobilité à Deauville

    Un nouvel événement dont la vocation est de « nous préparer à des changements dans notre univers professionnel au moins aussi importants que dans notre sphère personnelle » se tient à Deauville ! Ce changement, nous le devons à « la mobilité » permise par les outils numériques.

    Le CIGREF est partenaire de cet événement dédié aux décideurs et dirigeants d’entreprises, organisé à l’initiative de ROOMn. Il propose aux grands acteurs de la mobilité d’échanger sur les aspects organisationnels, managériaux et sociétaux liés à la mobilité. 

  • Entreprise Numérique, quelles stratégies pour 2015 ?

    …le livre en version numérique gratuite

    L’ouvrage référence « L’Entreprise Numérique, quelles stratégies pour 2015 ? », publié par le CIGREF en 2010, est maintenant disponible sous forme d’ebook gratuit !

    A l’aube de l’ère numérique, cet ouvrage avait déjà anticipé que « …c’est bien l’ensemble de l’entreprise qui doit être connectée à son environnement, ses activités et ses processus, mais aussi ses femmes et ses hommes. Le numérique permet à l’entreprise de s’étendre vers son écosystème et la société numérique exige de l’entreprise qu’elle s’ouvre. Cette double dynamique doit se faire de manière cohérente et efficiente grâce aux systèmes d’information qui ancrent et élargissent les processus de l’organisation ».

    entreprise-numerique-strategies-pour-2015
    [cliquer sur l’image]

    Ce livre s’est inscrit dans la stratégie prospective du CIGREF pour inciter les dirigeants d’entreprises à une réflexion sur l’entreprise dans le monde numérique, les inciter à développer des stratégies numériques ambitieuses… 

  • Quels défis pour le CIGREF en 2013 ?

    Le 10 octobre, le CIGREFRéseau de grandes entreprises, a tenu son assemblée générale, opportunité annuelle de présenter le bilan de ses activités pour l’année écoulée et ses perspectives d’avenir. Il faut dire que le monde, en grand bouleversement numérique, n’autorise pas le CIGREF, engagé à « promouvoir la culture numérique comme source d’innovation et de performance », à une quelconque paresse !

    2012, une année bien remplie !

    Jean-François Pépin, Délégué Général, a commencé par inviter les quelques 300 invités venus au Pavillon Gabriel prendre le pouls du CIGREF, à découvrir les activités de l’année passée, éditées – numérique oblige ! – sous forme de plaquette interactive, accessible via un simple carton muni d’un QRcode…

    Il les invite ensuite à regarder une vidéo où les DSI pilotes des groupes de travail du CIGREF présentent leurs travaux réalisés en 2012, et dont certains viennent de faire l’objet d’une publication dédiée, mise à disposition de chacun librement sur le site du CIGREF.

    Les cinq vice-présidents avaient ensuite chacun sept minutes pour revenir sur les grands axes ayant occupé le CIGREF au cours de l’année écoulée et sur ce que feront les groupes de travail jusqu’à l’assemblée générale de 2013.
    Le Président Pascal Buffard, a terminé en exposant les défis que le CIGREF entend relever pour 2013…

    Le CIGREF présente les actes de son assemblée générale 2012

    [cliquer sur l’image]

  • Le numérique accélère l’innovation

    Regards croisés de dirigeants
    sur le numérique et l’innovation

    « L’innovation ouverte et l’innovation « hors mur » émergent comme pratiques stratégiques des entreprises et la plupart de ces pratiques sont fortement portées par les systèmes d’information. Pendant très longtemps, les modèles d’innovation étaient fermés. La propriété intellectuelle était contrôlée. Selon un schéma classique, le brevet était enregistré, puis commercialisé. Aujourd’hui, l’agilité et la rapidité sont des facteurs déterminants de création de valeur. Pour les organisations, cela signifie qu’elles vont devoir fonctionner avec des communautés externes, des employés qui ont plusieurs appartenances »…

    Extrait de l’Entreprise numérique
    Bruno Ménard

    Après la publication de cet ouvrage, le CIGREF a souhaité prolonger cette démarche en invitant les dirigeants de l’Entreprise Numérique : Directeurs des Systèmes d’Information et Dirigeants Métiers, à « croiser leurs regards » sur les différents thèmes abordés au sein de l’Entreprise Numérique.

    Ce sont Jean-Pierre Gagnepain, Vice-président Digital Security & Chief Security Officer et Thierry Sueur, Directeur de la Propriété Intellectuelle, Directeur des Affaires Européennes et Internationales du Groupe Air Liquide qui croisent leurs regards et constatent que le numérique accélère l’innovation

    [Feuilleteur numérique]

     

    Extraits… 

  • Demain le web selon Google

    L’accéluction pratiquée par Google

    Il n’échappe plus à personne que le monde qui nous entoure change : de nouveaux outils numériques éclosent chaque jour, les nouveaux usages qui les accompagnent se bousculent, aussi bien dans la vie privée que dans la vie professionnelle. Ce mouvement, rapide, le programme international de recherche de la Fondation CIGREF sur le « design de l’entreprise à 2020 », le nomme « Accéluction ». Et les moteurs de recherche quant à eux, resteraient-ils immuables au sein de cet univers agité ? Certes non !

    Même si la fonction d’un moteur de recherche reste la même depuis l’origine, c’est-à-dire apporter la meilleure réponse possible à chaque requête des internautes, une de leurs premières évolutions, qui colle au concept d’accéluction, est d’être en mesure de servir ces réponses de plus en plus vite, alors même que le web rassemblerait quelques 1000 milliards de pages ! Mais qu’est-ce que « la meilleure réponse » pour un moteur de recherche ? A l’évidence, le premier critère est d’être celle qui satisfait l’internaute. Parce que bien servi, comme n’importe quel client, l’internaute revient… Désormais, il « googlise » tout ! De la recette de cuisine à « l’entreprise numérique», en passant pas le théorème de Pythagore ! Comment le moteur peut-il savoir que l’internaute est ou non satisfait par l’affichage des premières réponses qu’il privilégie sur ses pages de résultats ? Le premier indice de satisfaction qu’il repère, c’est que l’internaute clique sur l’une des premières réponses proposées et qu’il n’ait pas besoin de revenir en chercher une autre ! Facile à dire… car pour être sûr d’apporter LA bonne réponse, très vite, et dès la première page de résultats, quelle que soit la question et sans connaitre l’intentionnalité de chacun des internautes, quand on est un robot armé de seuls algorithmes, l’art est difficile ! 

  • Une approche managériale de la sécurité numérique

    Dans son ouvrage « L’Entreprise Numérique », paru en 2010, le CIGREF a consacré un chapitre aux nouveaux risques numériques.

    Le numérique, source de nouveaux risques

    « Le numérique a fait franchir une nouvelle étape dans la gestion des risques. Pendant longtemps, les entreprises se sont intéressées à la sécurité informatique, puis à la sécurité de leurs systèmes d’information. Aujourd’hui, la sécurité des systèmes d’information intègre également la sécurité de l’information : la protection des infrastructures matérielles et logicielles évolue vers la protection des ressources numériques. En quoi cela constitue-t-il une rupture ? ».

    Regards croisé sur la sécurité numérique

    Pour partager de façon concrète cette problématique de l’entreprise numérique pendant la phase de transition qui s’opère entre l’entreprise « traditionnelle » et l’entreprise « numérique », le CIGREF propose les « Regards croisés » de Dirigeants Métiers et de Directeurs des Systèmes d’Information, chacun impliqués au cœur de leur entreprise. Aujourd’hui, ce sont Pierre Louette, Directeur executif, Secrétaire Général et Pascal Viginier, Directeur des Systèmes d’Information du Groupe France Télécom – Orange qui croisent leurs regards sur la sécurité numérique qu’ils voient comme une approche managériale…

    [feuilleteur numérique]

  • L’e-réputation, risque ou opportunité pour l’entreprise ?

    « La réputation est un actif intangible d’une entreprise. Sans valeur comptable, elle est pourtant l’une des composantes essentielles de l’entreprise dans sa globalité. Immatérielle et vulnérable, elle peut, par exemple, agir sur ses volumes de ventes. Il serait cependant réducteur de limiter son influence à ce seul aspect business. La réputation se conçoit dans une approche transversale, car elle affecte toutes les structures internes à une organisation, mais également dans une approche environnementale, car elle intègre aussi des facteurs externes, essentiels au bon fonctionnement de l’entreprise. Le passage au numérique de la réputation a fait apparaître le concept « d’e-réputation », engendrant plusieurs bouleversements ». Extrait de l’Etude sur « les risques et opportunités liés à l’e-réputation des entreprises », que vient de publier le CIGREF.

    L’e-réputation d’une entreprise participe de son identité numérique qui s’inscrit désormais au cœur de son image institutionnelle. De plus en plus, celle-ci se décline en stratégie marketing notamment au sein des médias sociaux. Cette identité numérique, vivante et interactive, s’inscrit comme le corollaire naturel de la communication et de la stratégie marketing mise en œuvre dans les mondes physique et numérique.

  • Pour étudier la « Transition numérique »…

    A l’évidence, il n’est pas d’entreprise « traditionnelle » qui s’éveille un matin « entreprise numérique » ! Pour filer un peu plus la métaphore, la société ne s’est pas non plus éveillée du jour au lendemain dans un monde numérique… Comment s’effectue la transition numérique pour l’entreprise ? Comment l’entreprise confronte-t-elle dès maintenant sa stratégie au défi du numérique ?

    La transition numérique…

    Le CIGREF, convaincu que si l’entreprise numérique ne se fait pas par « génération spontanée », elle n’en devient pas moins incontournable, a créé ce site il y a un an, pour « proposer aux dirigeants une réflexion sur l’entreprise dans le monde numérique… ». Dans le prolongement de cette démarche, il accueille, depuis janvier, 5 stagiaires HEC/Mines pour mener une étude sur le thème « la stratégie d’entreprise au défi du numérique ».

    Pour enrichir leur étude, ces étudiants souhaitent partager leurs travaux avec une communauté d’experts, nourrir un dialogue proactif entre Directeurs de stratégie ou de marketing, Professeurs d’HEC et des Mines, et plus généralement avec tous contributeurs désireux de participer à cette étude.

  • Regards croisés sur l’Entreprise Numérique

    Lorsque le CIGREF a publié son ouvrage « l’Entreprise Numérique », fin 2010, à l’occasion de son 40ème anniversaire, il a souhaité proposer aux dirigeants d’entreprises, notamment à ceux de ses 130 grandes entreprises membres, « une grille de lecture pour les inciter à engager leurs équipes, avec ambition, vers l’entreprise numérique ». Le CIGREF s’est engagé sur cette voie, fort de la conviction que cette mutation vers l’entreprise numérique devait être portée par le développement d’une culture numérique.

    Penser une nouvelle réalité numérique

    Pour comprendre les changements et accompagner les dirigeants d’entreprises, penser la « nouvelle réalité numérique » est devenu incontournable. Qui mieux que les Directeurs des Systèmes d’Information (DSI), en première ligne face à l’émergence de cette nouvelle réalité numérique, peut contribuer à nourrir cette pensée, alimenter la réflexion et contribuer ainsi à faire émerger les stratégies numériques au sein de l’entreprise numérique ?

  • L’intelligence économique en colloque à Bercy

    Le colloque sur « l’Intelligence Economique au défi de la culture numérique », organisé en partenariat entre le CIGREF et le SCIE (Service de Coordination à l’Intelligence Economique), s’est tenu à Bercy dans l’impressionnant sanctuaire de l’économie et des finances françaises.

    A l’ordre du jour, point question de « triple A », mais « d’IE », outil d’autant plus nécessaire aujourd’hui que sa finalité est d’optimiser et de veiller à la compétitivité des entreprises françaises. L’intelligence économique est une politique publique, ce que rappelle Claude Rochet (Conseiller scientifique, Directeur du laboratoire de recherche et de la formation en Intelligence Economique du SCIE) en introduction : « nous aurons une présentation croisée des pratiques, des réflexions du CIGREF du point de vue des entreprises, et de ce que fait l’Administration, notamment l’Administration des ministères économiques et financiers, voir comment nous sommes à même d’intégrer le numérique dans les pratiques d’intelligence économique… ».