Modèles d’affaires

  • La Mobilité et des questions pour l’entreprise du futur

    roomnPour la 4ème fois cette année, ROOMn « Rencontre d’affaires Mobilité et Digital », a invité les « décideurs de la transformation numérique », à faire le point sur la mobilité. Les grands acteurs du numérique sont venus partager leurs expériences sur les préoccupations des entreprises comme le Big Data dans une stratégie digitale, la déclinaison des nouveaux outils numériques en fonction des secteurs d’activités, des « règles du jeu » différentes selon les écosystèmes et leurs territoires…

    Rétro-prospective : que dit-on en 2025 de la transformation numérique de 2016 !

    La keynote d’ouverture s’est orientée autour de la question : « comment accompagner les entreprises dans leur transformation numérique ». Christian POYAU, actuellement Président de la Commission de la transformation numérique du MEDEF, s’est prêté à un exercice de rétro-prospective en projetant la question à 2025 !

  • e-réputation et branding de l’entreprise numérique

    branding-e-reputation« E-réputation » et « branding » sont deux termes couramment entendus dans le monde de l’entreprise. Quid de ces concepts quand l’entreprise devient numérique ?

    Première influence du « numérique »…

    L’e-réputation est l’opinion que reflète une personne, une entreprise, une organisation, une marque, lorsqu’elle est propagée sur internet. Historiquement, déjà sur la « terre ferme », la réputation a le don d’ubiquité. Mais, plus l’entreprise devient numérique, plus cette caractéristique devient exponentielle ! Sur le web, l’e-réputation est partout en même temps. Elle bondit de réseaux sociaux en médias, sans oublier un passage obligé, parfois négligé, celui des moteurs de recherche. Ils la rappellent au rythme de chaque résultat de requêtes d’internautes. Il ne sera même pas besoin de leur demander le nom d’une marque, si « bad buzz » il y a sur un produit ou un service de cette marque (chocolat noir, radiateur électrique, plaquettes de freins…), ce seront très certainement des publications en écho qui seront servies en première réponses par les moteurs, très réactifs à l’actualité. Dès lors, même le consommateur ignorant tout des remous éventuels liés à la marque ou au distributeur concerné, risque de les découvrir par hasard. 

  • SMX2013, les fondamentaux du marketing vs numérique

    smx-parisEdit : infos pour la session SMX Paris 2016

    _______________________________

    La conférence SMX Paris 2013 s’est tenue il y a quelques jours. Fallait-il être un pro du référencement et/ou du marketing pour s’y rendre ? Pas du tout ! Toute personne impliquée dans la communication numérique d’une entreprise (petite ou grande) et soucieuse de sa visibilité, pouvait être présente, en est repartie plus riche d’expérience, de conseils, d’astuces, d’efficacité…

    SMX2013

  • La visibilité sur le web, ce n’est pas automatique !

    Être présent sur le web, mais pas seulement…

    visibilite-numeriqueLes dirigeants d’entreprises, petites ou grandes, sont désormais nombreux à percevoir l’importance de se rendre visible sur le web, même sans en mesurer toujours tous les impacts sur leur marketing digital. Du moins la nécessité d’une présence sur le web n’est-elle désormais plus à démontrer.

    Par contre, une fois cette présence investie, réalisée, on entend encore bien souvent se murmurer quelques déceptions de type « tout cela pour ça !… », ou encore « j’attends que l’on me démontre le ROI de cet investissement… ». Certes, pour les e-marchands cette mesure est plus concrète, plus évidente : soit l’investissement web se traduit par des commandes, soit non. Dans ce cas, la question du positionnement dans les moteurs de recherche arrive assez vite : « est-ce que l’on trouve mon entreprise quand on cherche les produits ou services que je vends ? ». Comme l’expliquent les SEO, entendons pour faire simple « professionnels du référencement », la question arrive un peu tard, il aurait mieux valu se la poser en amont du chantier « présence web » ! 

  • Le mobile facteur de changement en entreprise

    mobiliteLes 10 et 11 avril, Deauville s’était mis à l’heure de la « mobilité numérique », invitée par ROOMn pour permettre aux acteurs de l’entreprise numérique de partager leurs expériences sur cet usage qui prend de plus en plus d’ampleur. Se pose en effet la question, non pas simplement de la technologie mais de l’usage qu’elle génère et de son impact sur les stratégies d’entreprises.

    Partenaire de l’événement, le CIGREF s’y est exprimé par l’intermédiaire de Marc RENAUD, Group CIO Transdev 1, livrant quelques messages clés sur le thème « le mobile comme accélérateur du changement », aux côtés de :

  • Google bouscule les us du marketing digital

    SEO-GoogleCe n’est plus un secret pour personne, un « Pingouin » et un « Panda » sont venus bouleverser les lignes en matière de visibilité sur le web ! Ces deux charmants animaux sont les avatars d’obscurs algorithmes sans cesse remaniés par Google pour optimiser son moteur de recherche. Qui s’en plaindrait ? En effet, combien de fois par jour la plupart d’entre nous s’en remettent à ce moteur de recherche, que ce soit pour trouver aussi bien la recette de la poule au pot, une formule de calcul sur Excel ou le bestseller du CIGREF « l’entreprise numérique, quelles stratégies pour 2015 ? » en ebook gratuit ! 😉 Alors, si les résultats de recherche s’améliorent, demain le web selon Google ne devrait être que meilleur…

    Tout est-il pour le mieux dans le meilleur des mondes numériques ?

    Vaste question ! Mais même si on en limite le champ à la seule problématique qui serait pour l’entreprise de se rendre visible sur le web, on s’aperçoit qu’en bouleversant les lignes avec le relooking quasi permanent de ses algorithmes, Google a déjà déclenché quelques désordres stratégiques dans le paysage numérique. Du jour au lendemain, des sites ont quitté la première page des résultats de recherche pour leurs mots-clés importants, au profit d’autres que le moteur a jugé « de meilleure qualité » pour les mêmes mots-clés, selon ses nouveaux critères.

    Le poids de Google dans la visibilité d’une entreprise

    Le JDN et Comscore viennent de produire une étude sur l’incidence de Google quant au trafic de grands sites marchands. On y découvre que deux d’entre eux doivent plus de 60% de leurs visites à Google ! L’article précise que certains parviennent à « limiter leur dépendance à Google » en descendant en dessous de 50% l’audience qu’ils doivent au moteur de recherche. 

  • Les Serious Games au service des entreprises

    Le jeu c’est sérieux !

    C’est sous ce titre que le « serious game » s’est invité chez IBM France pour une journée « sérieuse » proposée en partenariat par GUIDE Share France (association d’utilisateurs IBM indépendante) et le CIGREF (Réseau de Grandes Entreprises). Journée de réflexion sur la pratique des  « serious games » dans l’industrie, la finance, la médecine…

    Jean Sass, Laurent Grumiaux, Jean-Louis Pierrel, Olivier Mauco, Dr. Antoine Tesnières, Jean-François Gibouin, Domitile Lourdeaux

    Jouer en entreprise n’est pas la première idée qui s’impose ! Pourtant, le « jeu sérieux » est entré dans le monde de l’entreprise dès 1993, avec le jeu Brandstorm qui visait à faire connaitre la marque L’Oréal, notamment auprès des jeunes. Depuis, le serious game est devenu un support pédagogique efficace « on retient mieux ce que l’on fait que ce que l’on voit », et apprécié car il génère plus de motivation et d’implication de la part des apprenants. 

  • Visibilité numérique, un enjeu majeur pour l’entreprise

    La question de la visibilité numérique pour une entreprise n’est vraiment plus un « scoop » ! Le sujet rebondit de médias en médias. On parle de stratégie sur les réseaux sociaux, de crowdsourcing (recours à la créativité, l’intelligence et le savoir-faire d’un grand nombre d’internautes), d’e-réputation, voire d’identité numérique… avec l’impact de ces interactions numériques sur les modèles d’affaires de l’entreprise.

    Tout cela est une réalité. Par contre, on néglige souvent d’évoquer une autre facette de la visibilité numérique pour l’entreprise, qui reste la face cachée, la partie immergée de l’iceberg… le référencement naturel (ou un peu moins…) des espaces web porteurs de l’image et du discours de l’entreprise. Or, cette face, pour être cachée, n’en repose pas moins sur un ensemble de techniques et de stratégies pointues.

    SMX Paris 2012, le salon professionnel de la visibilité numérique

    Tout professionnel qui a en charge (ou se soucie) de la visibilité numérique d’une entreprise, désireux d’améliorer le référencement d’un site internet, qu’il soit responsable marketing, pro du e-commerce, analyste web, administrateur de site, freelance ou passionné de référencement, devrait approfondir son « art » au SMX 2012 (Search Marketing Expo) qui se tiendra les 7 et 8 juin à Paris, après Seattle, Melbourne, Toronto… 

  • Anticiper de nouveaux modèles d’affaires pour l’entreprise numérique

    S’il est une question qui concerne aujourd’hui les dirigeants d’entreprises dans un contexte de transition entre « l’ancien monde » et « le monde numérique », c’est certainement « comment créer, transformer et capturer la valeur dans les écosystèmes numériques, alors même que la notion-même de valeur change dans un monde numérique » ?

    Pour permettre aux dirigeants d’entreprises de mieux anticiper ces mutations et notamment les indispensables évolutions de leurs modèles d’affaires, le CIGREF vient de présenter « Les Essentiels » du Programme international de recherche « Information Systems Dynamics », porté par la Fondation CIGREF. Avec ces « Essentiels », la Fondation CIGREF propose une synthèse de chacun des projets de recherche portés par le programme « ISD », programme lancé afin de « dessiner les contours possibles de l’entreprise de 2020, en tenant compte à la fois de l’histoire des usages des systèmes d’information dans l’entreprise et des émergences en cours ».

    Le programme ISD a retenu le design organisationnel comme perspective conceptuelle centrale, à partir de la prise en compte de cinq dimensions (ou tendances) en interaction : stratégique, organisationnelle, sociétale, technologique et réglementaire.

  • La culture numérique comme source d’innovation et de performance

    Le Cercle Montesquieu, association de directeurs et responsables juridiques d’entreprises* , s’est interrogé le 2 avril sur « la culture numérique comme source d’innovation et de performance ». C’est d’ailleurs non sans une certaine fierté que le CIGREF a vu sa propre mission reprise comme sujet de ce premier « Débat du Cercle » ! Débat animé par Giuseppe de Martino, Secrétaire Général de Dailymotion, Vice-Président du Cercle Montesquieu.

    Pour aborder cette problématique, le Cercle Montesquieu a sollicité l’expertise de :

    • Frédéric Winckler, CEO JWT : Réalité du numérique et changements concrets apportés dans l’entreprise
    • Gilles Babinet, Président du Conseil National du Numérique : La compétitivité numérique – un atout pour l’entreprise
    • Rémy Bricard, Associé Baker & Mc Kenzie : Succession dans le numérique de cycles régulation / dérégulation – retour actuel de la régulation
    • Bruno Ménard, Vice-Président du CIGREF, Group CIO Sanofi : Modèle d’’affaires induit par le numérique
    • Geoffroy Roux de Bézieux, PDG de d’Omea Télécom / Virgin Mobile France : l’’innovation numérique nait en dehors des entreprises

    Extraits de leurs interventions

    L’impact du numérique sur les modèles d’affaires

    Bruno Ménard, Vice-président du CIGREF, Group CIO Sanofi, évoque l’impact du numérique sur les modèles d’affaires, sources d’innovation et de performance pour l’entreprise numérique!