mai 2011

Monthly Archives

  • e-G8 internet, entre promesses et polémiques…

    Jean-François PEPIN, Délégué Général, a représenté le CIGREF invité à l’e-G8 Forum, dont l’ambition était de formuler des recommandations aux Chefs d’Etats et de Gouvernements réunis lors du Sommet du G8 2011 à Deauville.

    Un sujet comme l’avenir d’internet ne pouvait s’évoquer sans controverse ! Mais si internet est un réseau mondial, c’est la première fois, à l’initiative de la France, qu’il va être reconnu au plus haut niveau international et présenté comme « un accélérateur de croissance pour l’économie ».

    Au-delà des promesses implicites que peuvent susciter cette reconnaissance, personne ne s’attend à ce que, grâce à ce Forum, toutes les grandes questions soulevées par les usages d’internet, leurs répercussions sur tous les écosystèmes économiques, sociaux, culturels… soient résolues à l’issu de ce 1er e-G8. Mais le fait de placer internet au sommet des réflexions de la gouvernance mondiale lui reconnait unanimement cette dimension que nous ressentons tous dans nos vies privées et professionnelles.

  • e-G8 internet : Stimuler l’innovation pour construire l’avenir

    Il n’existe pas une seule entreprise qui ne soit impactée par les technologies numériques. Beaucoup ont été radicalement transformées ! Certains chefs d’entreprises souhaiteraient même parfois la disparition d’internet… Pourtant 77% des employés considèrent que l’internet les a rendus plus productifs, 5% déclarent qu’internet les a rendus moins productifs, les autres pensent que cela n’a fait aucune différence. La frontière entre vie privée et vie professionnelle tend à s’effacer, notre vie quotidienne change radicalement. Que sera l’avenir ? Jeff Cole

    Comment les entreprises traditionnelles se réinventent au travers de l’internet ?

    Rosabeth Moss Kanter : Professeur à Harvard, spécialiste des questions de stratégie, d’innovation et de management. Ancienne rédactrice en chef de la Harvard Business Review, elle a figuré dans la liste des « 50 femmes les plus puissantes du monde » et dans celle des « 50 penseurs du monde des affaires les plus influents du monde ».

    « Dans tous les secteurs, se réinventer est un moment enthousiasmant pour une entreprise !

  • e-G8 internet : « Einstein aurait adoré internet » !

    Avant d’aborder une première rétrospective sur le déroulement de cet événement plusieurs fois qualifié « d’historique » au cours de la journée, rappelons qu’il avait pour objectif de « voir comment Internet, le numérique et la communication mobile peuvent accélérer la croissance dans les pays développés ». Pour bien planter le décor, il semble aussi intéressant d’observer que le poids de l’économie numérique en France représentait 4,7%  du PIB en 2008 (7,3% aux Etats-Unis) et son impact sur la croissance représente 26% en France, pour 37% aux Etats-Unis.

    Autre élément du décor de ce premier  e-G8 de l’histoire, il se déroule aux Tuileries à Paris, et s’ouvre sur une salle comble de près de mille personnes, acteurs internationaux du monde de l’internet.

    Le discours d’ouverture de Maurice Lévy
    Président du Directoire de Publicis Groupe, Chairman du e-G8 Forum

    « Tous sont présents, y compris des publicitaires ! pour discuter de l’avenir du numérique, de son impact sur nos économies et nos sociétés. Ce forum est historique, historique en premier lieu parce que ce tient dans 2 jours un sommet où les Chefs d’Etats et de gouvernements qui discuteront des problématiques de l’écosystème internet qui se développe à une vitesse jamais observée dans l’histoire humaine. Historique parce que ce secteur est un phénomène mondial : près de 2 milliards de personnes sont connectées à internet… plus que toute industrie le numérique abolit les frontières et crée une nouvelle donne qui n’épargne aucune sphère : la connaissance, la technologie, l’information, la création, l’innovation, la relation, l’échange, le commerce, l’économie, la communication, bref… la vie !

  • Le CIGREF pour promouvoir l’entreprise numérique au G8 de l’internet

    Accompagner les dirigeants d’entreprises pour les inciter à mettre en œuvre des stratégies numériques, telle est l’ambition du CIGREF qui sera présent lors d’un événement comme le e-G8 Forum.

    Accélérateur de croissance, internet l’est à n’en pas douter. Et, l’impact sur l’avenir économique ne peut être laissé au hasard, comme le rappelle la « feuille de route » de ce G8 internet, « …c’est l’ensemble des sphères de l’activité économique qui est concerné. La prise en compte des enjeux de cet écosystème numérique est déterminante pour stimuler la croissance future ».

    Que les plus hautes instances des Etats et Gouvernements du G8 puissent entendre ce que les leaders mondiaux de l’écosystème numérique pensent, proposent, suggèrent… concernant « l’impact d’internet sur la croissance économique, sur la société civile, sur les droits de l’Homme, la propriété intellectuelle et la protection de la vie privée », est une opportunité rare.

  • G8 de l’internet : quel impact sur les entreprises à l’ère du numérique ?

    Le G8 de l’internet ou « e-G8 » va rassembler, dans une semaine aux Tuileries à Paris, les grands acteurs européens et les grands noms internationaux de l’internet comme Mark Zuckerberg pour Facebook, Eric Schmidt pour Google et Jeff Bezos pour Amazon.

    Ce Forum, organisé à l’initiative du Président de la République, a pour objectif de faire le point « sur toutes les questions liées à Internet » dont ces grands sujets « liberté, croissance économique et éducation ». Il rassemblera quelques 600 acteurs des différents « métiers de l’internet ».

    E-G8 Forum est placé sous la présidence de Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe, grand témoin des 40 ans du CIGREF avec une intervention remarquée sur le thème « l’entreprise numérique ».

  • Rôle du SI dans la transformation de l’Etat : pourquoi une DISIC

    DISICContribution de Jérôme Filippini, Directeur Interministériel des Systèmes d’Information et de Communication de l’Etat
    Dans le cadre de la conférence du 29 avril à l’occasion de la publication du rapport CIGREF « le secteur public à l’heure de la transformation numérique »
    Télécharger le Rapport

    Merci au CIGREF pour cette invitation et pour la qualité du parterre qui est réuni. Intervenir après Christian Charpy, Directeur général de Pôle Emploi, est quelque chose de très motivant parce que, dans les fonctions que je prends, je me dis qu’il y a quelques bastions avancés qui nous donnent l’exemple !

    Pourquoi la France crée une DISIC ?

    Pourquoi créer une structure centrale pour piloter la transformation du SI de l’Etat aujourd’hui ? Cela fait de nombreuses années que la conviction s’est faite qu’aucune transformation ne peut se faire dans l’Etat sans une contribution forte du SI. Aucune transformation ne réussit sans le SI et quelques transformations échouent parce que le SI n’a pas été répondant. Depuis vingt ans l’informatique a pénétré partout y compris bien sûr au sein de l’Etat, avec les générations des agents publics, des fonctionnaires, des contractuels qui nous rejoignent. Le SI est dans les veines des agents publics et plus simplement sur le poste de travail ou dans le réseau.

    Des travaux, comme ceux que le CIGREF a conduits au cours de la dernière année, ont contribué à forger cette conviction jusqu’au plus haut sommet de l’Etat : pour conduire la transformation avec la meilleure contribution possible du SI, il nous manquait une brique. Il ne nous manquait pas les acteurs clés, pas les grandes directions générales métiers qui se structurent, qui se réorganisent depuis quelques années. Il ne manquait pas non plus de DSI de très grande qualité dans le public. En revanche, il manquait la brique qui permet d’assembler tout le mur.

  • Transformation numérique du secteur public

    A l’occasion de la publication de son rapport sur la transformation numérique du secteur public, le CIGREF a rassemblé la presse et les Directeurs des Systèmes d’Information de ses entreprises membres. La centaine de personnes présentes a démontré, s’il était besoin, l’intérêt que suscitent les mutations auxquelles sont confrontées les organisations face à l’évolution numérique en cours, qu’elles appartiennent au secteur privé ou public.

    Pascal Buffard, vice-président du CIGREF a rappelé la genèse de cette étude 2010, présentée sous le titre : « le secteur public à l’heure de la transformation numérique ».

    « C’est un thème qui nous tient énormément à cœur au CIGREF depuis de nombreuses années. Le sujet de « la création de valeur par l’usage des systèmes d’information » est un sujet sur lequel nous travaillons depuis de très longtemps. Et nous avions, à la fin de l’année 2009, déjà publié avec Capgemini Consulting, une étude « le prochain défi pour les entreprises » qui a démontré qu’il existait un lien entre la performance des entreprises et l’usage efficace qu’elles faisaient de l’information et la maturité de leur fonction SI.